Le programme Sankoré d’éducation numérique pour tous en Afrique s’inscrit dans la contribution française au partenariat franco-britannique destiné à atteindre les objectifs du Millenium en matière d’éducation sur le continent africain.

« Ensemble nous entendons construire un nouveau partenariat pour scolariser 16 millions d’enfants en Afrique d’ici 2010 et tous les enfants d’ici 2015. »
Nicolas Sarkozy, Gordon Brown,
Déclaration sommet franco-britannique - 27 Mars 2008


Le président de la République française a confié à Alain Madelin, ancien ministre, la mise en oeuvre des objectifs de cette déclaration.


Pour atteindre les objectifs de cette mission et pour répondre aux défis de l’éducation de masse en Afrique, l’utilisation de moyens modernes de l’éducation numérique est indispensable.


L’Education numérique pour tous,
au service des objectifs du Millenium


Le programme d’action de l’éducation numérique pour tous s’inscrit dans la contribution française au partenariat franco-britannique destiné à atteindre les objectifs du Millenium en matière d’éducation sur le continent africain.

L’engagement franco-britannique :

 

« Ensemble nous entendons construire un nouveau partenariat pour scolariser 16 millions d’enfants en Afrique d’ici 2010 et tous les enfants d’ici 2015. »
« Le Royaume-Uni et la France contribueront chacun à la scolarisation de 8 millions d’enfants d’ici 2010. »
« Nous le ferons avec la FIFA, la English FA, la Premier League britannique, la Ligue professionnelle de football et la Fédération française de football d’ici la Coupe du Monde de 2010 qui se déroulera en Afrique du Sud pour utiliser l’impact formidable qu’aura cet événement en Afrique et partout dans le monde. »
« Le Royaume-Uni et la France invitent d’autres pays à se joindre à eux pour participer au financement de la scolarisation des enfants qui ne le sont toujours pas, pour faire en sorte que nous soyons à nouveau sur la bonne voie pour atteindre l’objectif d’éducation primaire universelle en Afrique d’ici 2015. »
« De manière prioritaire, nous travaillerons avec d’autres pays pour recruter et former les quelques 3,8 millions d’enseignants supplémentaires nécessaires pour atteindre l’objectif de l’éducation primaire universelle en Afrique sub-saharienne d’ici 2015. »

Déclaration du sommet franco-britannique - 27 Mars 2008

Le président de la République française a confié à Alain Madelin la mise en oeuvre des objectifs de cette déclaration.

La mission confiée à Alain Madelin :

 

« Monsieur le Ministre,

La France a réaffirmé son attachement au développement de l’Afrique et sa volonté d’atteindre les Objectifs du Développement du Millénaire. A mi-chemin du calendrier des OMD, les défis restent immenses et il est nécessaire de faire davantage.

C’est pourquoi, à l’occasion du dernier sommet franco-britannique, la France s’est engagée à construire avec le Royaume-Uni un nouveau partenariat pour scolariser 16 millions d’enfants en Afrique d’ici 2010, et tous les enfants d’ici 2015, et à travailler -avec d’autres pays- pour recruter et former les quelques 3,8 millions d’enseignants supplémentaires nécessaires pour atteindre l’objectif de l’éducation primaire universelle en Afrique sub-saharienne d’ici 2015.

Je vous demande d’animer et de coordonner la mise en œuvre, côté français, de ce partenariat, et d’assurer la liaison avec nos partenaires britanniques.

Vous devrez préciser les conditions pratiques de mise en œuvre de cet engagement, tant en termes de ressources humaines (recrutement, formation, rémunération des enseignants), qu’en termes d’infrastructures (construction et entretien des salles de classe), de contenu et de moyens pédagogiques.

Vous pourrez vous appuyer sur les outils existants de notre coopération bilatérale et multilatérale, en particulier l’initiative « Pour une mise en œuvre accélérée de l’éducation pour tous » (Fast Track), créée par le G8 en 2002 pour atteindre l’Objectif du Millénaire de Scolarisation Primaire Universelle d’ici 2015.

Vous chercherez à mobiliser des concours extérieurs, notamment en développant les programmes d’éducation numérique initiés par le Fonds Mondial de Solidarité Numérique en direction de l’Afrique, en faisant appel à des partenariats privés avec des entreprises ou des fondations, en mettant en œuvre des financements innovants.

A l’approche de la Coupe du Monde de Football de 2010 qui se déroulera en Afrique du Sud, vous chercherez à mobiliser le soutien financier de la Fédération internationale de Football ainsi que des fédérations et ligues françaises et anglaises disposées à s’engager dans un partenariat équilibré, valorisant leur rôle et leur identité...

Nicolas Sarkozy »

La plaquette de la DIENA

éducation numérique pour tous